Logo MRC d'ArthabaskaLogo MRC d'Arthabaska

Photo citation

extranet

Nouvelles > Cybercriminalité: Poursuite du projet Penses-y avant de publier

Nouvelle

Cybercriminalité: Poursuite du projet Penses-y avant de publier

27 octobre 2017

La MRC d’Arthabaska et l’organisme de justice alternative Pacte Bois-Francs sont fiers d’annoncer la poursuite du projet Penses-y avant de publier, initié en 2015 par Pacte Bois-Francs, en partenariat avec la Commission solaire des Bois-Francs, la Sûreté du Québec d’Arthabaska et de l’Érable, le CAVAC et la Maison des jeunes Le Trait d’Union.

Ce projet aurait dû prendre fin le 1er avril dernier, faute de financement pour le poursuivre en milieu scolaire (niveau secondaire). C’est alors que la MRC d’Arthabaska a accepté sans hésitation de se lier à Pacte Bois-Francs pour soumettre une demande au Programme de soutien aux municipalités en prévention de la criminalité 2016-2019 - Volet 2 du Ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP). Grâce à un soutien financier de 41,500$ du MSP, le projet pourra se poursuivre et être bonifié afin de développer une nouvelle stratégie de communication pour être plus percutante sur les réseaux sociaux.

De plus, des ateliers de sensibilisation seront maintenant offerts aux élèves de dernier cycle de certaines écoles primaires de la MRC d’Arthabaska, puisque l’utilisation des médias sociaux commence bien avant l’entrée au secondaire pour de nombreux jeunes. L’intervenante de Pacte Bois-Francs animera une activité avec les jeunes sur l’éthique sociale et comment bien utiliser ces nouveaux moyens de communication.

La campagne de sensibilisation se poursuivra en parallèle dans les écoles secondaires de la MRC d’Arthabaska, auprès des jeunes de secondaire 2 afin de les sensibiliser notamment aux impacts légaux et moraux des cybercrimes. Les ateliers se dérouleront d’octobre 2017 à mars 2018 dans différentes écoles de la MRC d’Arthabaska. Une vidéo de sensibilisation sera également lancée au début 2018. 

Par ce projet, Pacte Bois-Francs souhaite présenter les conséquences d’une mauvaise utilisation de la réalité virtuelle (intimidation, profération de menaces, diffusion non consensuelle d’images intimes, etc.). C’est donc une occasion pour les jeunes de prendre conscience des mauvais comportements et de réfléchir aux gestes réparateurs à poser pour en diminuer les conséquences.

"On n’utilise pas le blâme et le reproche dans nos ateliers. On enseigne plutôt aux jeunes à développer leur esprit critique et à trouver des solutions pour réparer les torts qu’ils peuvent causer par une mauvaise utilisation de ces technologies", mentionne Michèle Gariépy, directrice de Pacte Bois-Francs.

De gauche à droite: Enya Houde, Intervenante Pacte Bois-Francs, Alain St-Pierre, Préfet suppléant MRC d'Arthabaska, Cédrick Brunelle, Directeur du centre de services de la Sûreté du Québec Arthabaska-Érable, Michèle Gariépy, Directrice Pacte Bois-Francs et Stéphanie Boisvert, Conseillère marketing MRC d’Arthabaska.

 

Bien qu’on en parle peu au quotidien, la cybercriminalité, dont la cyberintimidation et la profération de menaces, est une problématique en augmentation depuis quelques années pouvant avoir de lourdes conséquences, notamment d’un point de vue psychologique. 

"La distribution non consensuelle d’images intimes est un bon exemple de problématique vécue chez nos adolescents. Au départ, ces photos sont destinées à une seule personne, mais elles peuvent être transférées rapidement et de façon incontrôlée à un public plus large", mentionne M. Cédrick Brunelle, Directeur du centre de services de la Sûreté du Québec Arthabaska-Érable

Retour aux nouvelles Haut de page

Tous droits réservés © 2013 MRC d'Arthabaska | Réalisation